L’apport financier en micro-crèche

Publié le : 06 avril 20173 mins de lecture

À l’heure actuelle, les parents ont du mal à trouver des places pour leurs enfants de moins de trois ans et même les crèches se font rares. Voici donc un nouveau projet ingénieux : création d’une micro-crèche. Mais qu’en est-il de l’apport financier de ce projet, nous allons le découvrir.

Financement d’une micro-crèche ?

Pas besoin d’être riche, on doit juste disposer d’un apport personnel financier pour être crédible auprès des futurs investisseurs. Par ailleurs, l’apport financier en micro-crèche ne nécessite pas la mobilisation de beaucoup d’économies, investir 0€ à 100 000€ environ suffit pour la réalisation de ce projet. Pour mener à bien le projet de création d’une micro-crèche, il faudra donc devenir un entrepreneur dans la façon d’agir, de réagir et de penser. Donc, avant toute chose, il faut élaborer un business plan et prendre en compte de l’étude de marché ainsi que les attentes des parents aux alentours du milieu cible.

Apport financier personnel

Les capitaux propres sont les investissements de départ, l’apport financier de l’entrepreneur responsable de la création de la micro-crèche devra mettre des siens pour donner un coup de pouce à son projet. Il n’existe pas de minimum pour cet apport financier, en revanche il est essentiel pour assurer la pérennité de l’entreprise et pour embellir son image. Les capitaux propres définissent la valeur de la création de la micro-crèche et elle est récupérable en cas de vente de la société.

Autres possibilités d’apport financier

Il est fort recommandé de faire un emprunt pour pouvoir monter facilement une micro-crèche parce qu’il ne faudra pas s’attendre à un retour d’investissement immédiat. Par conséquent, soit on consulte des entreprises auxquelles pour l’emprunt soit des partenaires, dont les plus connus sont :

  • La CAF, la Caisse d’Allocations Familiales : c’est la première entreprise qu’il faut consulter afin d’investir dans le fonctionnement de la maison d’accueil pour enfants moins de trois ans sinon elle versera son directement son aide aux parents pour qu’ils reçoivent la PAJE et le complément pour le choix de garde,
  • Les banques, même si elles exigent un apport personnel on peut toujours ou si on a peu de moyens on peut choisir l’option de prêt d’honneur soit un prêt à taux 0,
  • La commune, le Service de la petite enfance de la mairie où l’on veut élaborer la micro-crèche offre des aides financières au montage du projet ainsi que des propositions de conseils juridiques.

Plan du site